Arrivée à Bali

30/07/2009 - Pays : Indonésie - Imprimer ce message

Ma route en direction de l’Australie me mène à mon avant-dernière étape (et oui, déjà !) : l’Indonésie. J’avais de grands projets pour l’Indonésie. Je devais y rester 3 semaines, dans principales iles (Sumatra et Java) pour les visites de la « vraie » Indonésie puis un passage de quelques jours à Bali et Lombok pour le farniente. Finalement, je prévois d’y rester moins de deux semaines principalement à Bali uniquement pour le farniente. Voilà, c’est comme ça.

Bali c’est cher, faut le savoir, surtout pendant la haute saison. Je n’ai pas trouvé de chambre à moins de 15 dollars la nuit, et ça monte beaucoup plus, car la plupart des hôtels ont plusieurs étoiles.

Bali c’est une immense station balnéaire, vraiment immense. J’ai beau passer des heures à me promener, je n’en vois pas la fin : des hôtels, des restos, des salons de massages, des boutiques, des boutiques et encore des boutiques ! Je me demande comment les commerçants arrivent à vivre en vendant les mêmes produits pour touristes.

Si vous venez à Bali pour la plage de sable fin et les cocotiers, oubliez ! A ce niveau, c’est l’arnaque.

La plage est immense, longue de plusieurs kilomètres, mais le sable est brun-noir de type volcanique, et pas vraiment fin. L’eau est au diapason, est boueuse, on ne voit pas à plus de 10cm. Et ce n’est pas tout, elle est aussi houleuse, avec des vagues assez violentes toutes les 30 secondes. De grandes portions de plages sont mêmes interdites à la baignade.

Les plages de Bali ne sont pas faites pour se baigner en famille, mais sont parfaites pour les surfeurs. En en voit énormément d’ailleurs, dès le milieu de la matinée. En journée, il n’y a pas beaucoup de monde qui se baigne, l’eau est très clairsemée … par nos amis surfeurs. Pour l’instant, la plage j’y vais que pour piquer une tête après mon jogging matinal.

En résumé si vous voulez passer des vacances au bord de l’eau et profiter de la plage, évitez Bali ! Cette destination est uniquement intéressante pour les Australiens et les Néo-zélandais en mal de dépaysement. Mieux vaut aller aux Bahamas, en Polynésie ou en Thaïlande, vous ne risquez pas d’être frustré en arrivant et cela vous coutera bien moins cher. Enfin bon, je viens d’arriver, peut-être que mon opinion évoluera dans les jours qui viennent.

L’autre côté de Bali est sa vie nocturne. Si vous êtes dégouté en voyant la plage, Bali se donne encore une chance de se rattraper via son activité nocturne. Et là, je dois dire que de ce côté, ils sont à la hauteur de leur réputation. Il y a énormément de bars, restaurants, boites, boutiques dans toutes les rues de la ville. Il y en a pour tous les goûts au niveau de l’ambiance, du type de cuisine, du cadre et de la déco. Quand on est ici, on a vraiment envie de bouger et de sortir.

Il y a beaucoup de policiers dans les rues, mais surtout beaucoup de vigiles. Dans la plupart des hôtels et des restaurants, on en voit un, souvent 2 ou 3 vigiles par établissement. C’est la psychose des attentats de 2005 qui a marqué les esprits ici, on fait donc tout pour éviter qu’un pareil évènement se reproduise, et ainsi rassurer les étrangers.



Etapes :
Kuta
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :