Bali

06/08/2009 - Pays : Indonésie - Imprimer ce message

Cette semaine, deux anciennes collègues sont venues me rejoindre sur Bali. Enfin, disons plutôt que nos routes se sont croisées, car elles avaient déjà planifié leur séjour. C’est une bonne chose car je commençais à me lasser de regarder les surfeurs faire les marioles sur la plage. D’autant que dans mon hôtel, je ne rencontre pratiquement personne : peu de possibilité de faire des rencontres.

On a donc fait deux excursions en voiture dans le Nord de l’ile, la partie la plus authentique et la plus naturelle. L’ile n’est pas très grande mais il faut bien 3 heures en voiture pour la traverser dans sa hauteur. La première excursion concernait la ville de Tanah Lot. Cette ville est connue pour son coucher de soleil entre les falaises de sa cote maritime. La visite valait le déplacement. Le lieu est assez touristique, mais on apprécie malgré tout le spectacle. Cela me rappelle beaucoup la Pointe des Châteaux en Guadeloupe. Le site est aussi un lieu de pèlerinage où on peu apercevoir quelques temples perchés sur les falaises. Ce jour là, d’ailleurs, on a eu droit à quelques cérémonies hindoues.

Contrairement au reste de l’Indonésie qui est en très grande majorité musulmane, Bali est à forte dominante hindouiste. La ferveur religieuse de la population est très grande. En une semaine, j’ai vu beaucoup de processions religieuses. Des offrandes jonchent toutes les rues de l’ile lors de ces cérémonies.

La deuxième excursion correspondait à une visite d’un lac au côté duquel étaient construit des temples bouddhistes. Ce n’était pas mal, mais je n’ai pas vraiment accroché.

On est pratiquement sortis tous les soirs : restos, bars, puis boites. Voilà un gros le programme. Il faut dire que Bali se prête bien à ça. Et puis, de toute façon, il n’y a pas grand-chose d’autre à faire ! Les filles ont rencontré des Australiens (difficile de rencontrer autres choses d’ailleurs). On faisait souvent les sorties avec eux. Je galère pour comprendre des Américains entre eux, mais là, je n’avais pas trop de difficultés à comprendre les Australiens, qui sont réputés pour avoir un accent à chier. Je ne m’avance pas trop tout de même, je verrais ce que ça donnera en Australie …

Les Balinais sont d’aussi bons artisans que les Thaïlandais. Ils fabriquent beaucoup d’objets originaux, qu’ils vendent, entre autre sur la plage.

Je n’ai pas grand-chose à dire d’autres sur Bali. On s’est vraiment bien amusés. Ceci dit, je persiste. Si on n’est pas surfeur ou un Australien en manque de dépaysement, Bali ne possède que peu d’intérêt. On peut trouver beaucoup mieux ailleurs, quelque soit le type de vacances que l’on recherche, et pour moins cher.

Note: 5/5 - 1 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :