Départ de Pékin

13/04/2009 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Ca y est c’est le grand départ de Pékin. Je dois me rendre à Xi’an, mais auparavant je ferais une halte d’une journée à Zhengzhou. Il n’y a pas grand-chose dans cette ville, si ce n’est le temple historique d’où naquit la Kung-fu de Shaolin, et aussi cela me permettra de voir une ville plus humaine.

Je fais mes adieux au couple de suédois et à la polonaise qui partageait ma chambre depuis 2 jours. Je ne reverrais plus les commerçants du Hutong que je croisais plusieurs fois par jour. J’étais devenu, un peu leur mascotte :-)

Mon départ est à 22h30, à la gare de Pékin Ouest, je devrais arriver le lendemain à 07h.

Je prends le taxi pour la gare. La radio passe un remix de « Umbrella » sur une station chinoise.

On arrive après 20 minutes. Je pense que vous ne vous étonnerez pas si je vous dis que la gare est à l’image de l’aéroport et des stations de métro.

Le tableau d’affichage m’indique la salle d’attente où je dois me diriger. C’est la numéro 4, elle est immense. Je m’assieds sur une rare chaise encore libre.

Bizarre, une heure et demi avant le départ, la file d’attente fait déjà toute la longueur de la salle. Ça m’inquiète un peu.

Un de mes voisins se rase consciencieusement sans mousse avec un rasoir manuel (sic). Je sors une revue à lire pour patienter. Mon voisin, se retourne vers moi et me demande d’où je viens, je lui réponds : « France ». Il a un petit froncement de sourcil, un regard perdu dans le vide quelque instant, puis retourne à son rasage. Mauvaise réponse !

Un vieil homme passe devant nous sur un brancard. Malade ? Saoul ? Cela n’a pas l’air d’émouvoir grand monde, à part moi. Je reprends ma lecture.

C’est alors que mon voisin me donne une autre chance de me rattraper. Il me pose 3 fois une question que j’ai du mal à comprendre. Ah ça y est : « Où vas-tu ? ». « Zhengzhou », je lui réponds. C’est à son tour de ne pas comprendre. « Zhengzhou ? » me répète-t’il avec le bon accent. Je fais un signe de la tête. Il se tourne vers sa femme, et ils s’échangent un sourire. Ouf ! J’ai pas fais de gaffe cette fois.

A ce moment, une annonce passe en chinois. Et alors là, c’est la cohue générale ! Tous les passagers de la salle d’attente foncent avec sacs, enfants et valise vers le portail affecté à mon train. Impressionnant ! Je suis perdu ! Je suis surtout foutu, avec cette queue, je suis sûr que je trouverais ma place occupée en arrivant. Le portail s’ouvre. Et alors là, c’est tout le monde à l’abordage ! Plus de quartier, plus de respect de rien, c’est chacun pour soi ! Des femmes qui font des enfants enjamber la barrière, un homme en costard qui monte sur les chaises pour couper la queue …

Il faut savoir que « faire la queue » pour un chinois et attendre sagement son tour : ça ne veut rien dire.

La je suis en panique complet, je suis sûr que je vais passer la nuit debout dans un couloir. Et celui devant moi qui ne veut pas avancer avec sa valise à roulette, il ne peut pas la porter sa valise !!

Enfin sur le quai, mon train est à l’opposé de la gare : tout pourri ! La plupart des wagons sont déjà bien plein. Foutu de chez foutu …

Je suis en voiture 8, c’est de l’autre sens. Je fais demi-tour. Je passe devant la 9, elle est vide. C’est surement la première classe. Voilà la 8, pratiquement vide aussi ! En fait, ce sont des wagons à couchette, c’est pour cela qu’ils ne sont pas saturés ! Hé, hé, hé … C’est cool.

Une femme à l’entrée m’échange mon billet contre un jeton. L’échange se fera en sens contraire à l’arrivée. Ne me demandez pas pourquoi, je n’ai toujours pas compris.

Ma cabine est toute petite. Nous sommes quatre dedans, serrés comme des sardines. C’est impressionnant ! Je me demande comment à va faire pour tenir plus de 8 heures à l’intérieur.

Le train part 30 secondes en avance, on voit bien qu’on n’est pas à la SNCF.

Finalement le voyage s’est bien passé, je suis arrivé à l’heure dite.

Note: 5/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Peter
Le 15/04/2009 à 10:09:23
Hey c'est roots, c'est pas au club med que tu aurai vécu ça! Tu nous a pas dit les paysages traversés en train?
Par Thierry PHEMIUS
Le 16/04/2009 à 19:00:31
C'était un train de nuit !
Tu suivais pas ! Allez au coin !!


Par mimi phemius
Le 16/04/2009 à 23:43:35
bois de l'eau .il y va de ta santé. sois heureux. tes parents;bises.


Laisser un commentaire