Résumé de la Bolivie (Potosí)

29/01/2018 - Pays : Bolivie - Imprimer ce message
J'arrive à Potosí en début de soirée. Cette ville est historiquement connue pour ses mines d'argent. De loin, la  ville donne une impression d'une immense favela. Une pluie tropicale de 2h s'est abattue, s'en discontinuer, à mon arrivée à la gare. J'en ai profité de me restaurer.
Le lendemain matin, je participe à une excursion dans une mine. C'est une histoire douloureuse, où 8 millions de personnes ont péri pour l'extraction de minerais qui ont fait la fortune de l'Espagne. On reçoit les directives, les protections adéquates, et on se dirige vers la mine. On nous a conseiller d'acheter des feuilles de coca, de la dynamite et autres babioles qu'on a distribué aux mineurs en cours de route.
Le parcours dans la mine est parfois assez éprouvant car il faut souvent marcher plier en deux, des fois ramper. On a eu droit à l'explosion d'une de nos dynamites dans une galerie par un des mineurs. Un son fort mais étouffé. On a vu passer quelques mineurs poussant des wagons. Ceux-ci machent énormément de feuilles de coca.
C'était court mais plaisant.
L'après-midi, j'ai visité la ville en elle-même. Le centre a du cachet, surtout la nuit où il est éclairé, et où on peut  se déplacer en sécurité. Il faut absolument visiter le musée de la monnaie, qui retrace l'histoire de la fabrication de la monnaie.
Dans un resto, avec d'autres sud-américains, ils ont passés 2 heures de musiques internationales. Cela m'a fait tout bizarre. C'était pratiquement la première fois depuis deux mois !
On a l'impression que les Sud-américains vivent en autarcie (à moins que ce soit le monde occidental qui vit en autarcie) . Ils ne voyagent que dans pays hispanophones, n'écoutent et chantent que de la musique latine, et ne parlent qu'espagnol. C'est du moins mon impression.
Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :