Résumé de la Bolivie (Salar de Uyuni)

29/01/2018 - Pays : Bolivie - Imprimer ce message
 

Je pars pour la ville de Uyuni le lendemain. Uyuni est le pendant de Aguas Calientes pour le Machu Picchu : c'est de là où part les expéditions vers le Salar d'Uyuni.

C'est donc une ville consacrée au tourisme. Au loin, on dirait un oasis au milieu de nul part, à l'intérieur elle ressemble à une ville du Far West (sans ses saloons) : les rues sont larges, poussiéreuses, souvent désertes, que de la terre battue, des maisons en briques rouges (jamais terminées). Au delà des 2-3 rues du centre, il n'y a rien à voir. Le soir, le marché de nuit (certains jours) qui s'étale dans tout le centre, s'installe. Il est bien éclairé, on y vend de tout, on peut y manger sur le pouce. C'est un peu l'attraction de la ville. Il est très agréable, il me rappelle le marché de nuit de Phnom Pen.

J'y recroise une Argentine rencontrée à Potosí. Je l'oblige à parler espagnol, car je me suis fait sermonner sur mon niveau. À ma grande surprise, j'ai pu tenir 30 min de conversation, sans trop de problème en parlant de tout. Mais en fait, le vrai problème est quand je suis dans un groupe, ou qu'un guide parle rapidement.

Vous vous souvenez du Paris-Dakar ? Il existe toujours sous le simple nom de "Dakar". Il parcourt l'Argentine, le Chili, le Pérou et la Bolivie. Il est très connu dans la région, et les habitants semblent en être fiers, surtout en Bolivie où on peut croiser des voitures avec Dakar affiché sur leur pare-brise. À Uyuni, beaucoup de stickers sont affichés sur les murs de la ville. J'ai même acheté une casquette "Dakar 2018" dans un magasin de souvenirs.

Je me suis fait plaisir. J'ai mangé de la viande de lama. Ma foi, pas mauvais, mais sans plus...

Le lendemain, je pars donc en excursion pour le Salar de Uyuni, avec 2 argentins, 1 brésilien et le couple de français avec qui j'avais pris le taxi le soir de mon arrivée à La Paz, et que j'ai recroisé par hasard à Uyuni.

Le Salar de Uyuni est l'attraction majeure de la Bolivie, c'est équivalent au Machu Picchu au Pérou.

On part pour 3 jours (2 nuits) qui est la durée standard.

Le premier jour est consacré à la visite du Salar en lui-même, qui est un ancienne mer salée, qui est devenue un lac et qui s'est asséchée. Il est immense : on a roulé dessus plus d'une heure à vive allure sans atteindre le bord. L'atmosphère est vraiment spéciale. L'excursion continue avec une suite de lacs dont les couleurs varient avec leur composition.

Le deuxième jour, on continue sur d'autres lacs, des flamands roses, sur des vestiges de train d'époque laissés à l'abandon.

Le dernier jour, on part à 5h du matin pour rejoindre des geysers. Il a neigé toute la nuit, et donc on a eu droit à une épaisse couche de neige, le brouillard et le froid qui va avec. Cela rend les paysages plus beaux.

Les geysers sont un peu décevants, pas très impressionnants. Ensuite, on a la possibilité de se baigner dans des sources chaudes, en extérieur, entourés par la neige. Un peu comme les Onsen au Japon. Je ne l'ai pas fait, car je pensais qu'il fallait un maillot, mais un short fait aussi l'affaire.

On termine donc cette incursion, on traversant la frontière pour rejoindre le Chili.

Je suis resté moins longtemps que prévu en Bolivie.

Mais la mauvaise impression de La Paz, a été largement compensé par la suite.

Les Boliviens sont sympathiques mais moins ouverts que les colombiens ou péruviens. C'est peut-être dû à une certaine timidité.

J'avais prévu de faire une excursion dans la jungle, en Équateur, au Pérou ou en Bolivie. Pour diverses raisons, je ne l'ai pas fait. Je suis un peu déçu, de ce côté. Mais cela me donnera une raison de plus d'aller au Brésil un prochain voyage.

Note: 0/5 - 0 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :