Tian An Men et la Cité Interdite

Vidéos :

09/04/2009 - Pays : Chine - Imprimer ce message

Aujourd’hui, c’est la journée pour la visite de la place Tian An Men et de la Cité interdite. J’y vais encore tard, mais ce n’est pas grave, il est hors de question que je repousse encore une fois. Faut savoir se faire violence …

La place Tian An Men n’a rien d’extraordinaire en soit, c’est une grande place entourée de nombreux monuments comme on en voit partout dans le monde. Ce qui fait son intérêt, c’est son gigantisme. Et puis, c’est surtout histoire de dire que j’ai foulé cette place historique.

Ensuite direction la Cité Interdite, à 300 mètres dans le même prolongement. Ce fut la résidence de nombreux empereurs chinois et de leur cour. C’est en gros une cité fortifiée avec des murailles tout le long comme un château-fort.

L’ensemble est une succession de palais et de cours intérieures. C’est fait carrément dans la démesure, dans le gigantisme comme les chinois savent le faire (avant j’aurais dis « comme les Américains savent le faire »).

On traverse l’ensemble, puis on découvre un palais puis une cour, ensuite un palais puis une cour. On a l’impression que c’est finit … et bin non, ça continue, un palais, une cour …

On voit enfin le bout en en arrivant sur un jardin au fin fond de la cité. De chaque côté, on a des appartements (il semblerait qu’il y ait 9999 salles, je ne l’ai pas toutes comptées …). Ces appartement on été réaménagés en de mini-musées qui résument l’histoire de la Cité et des empereurs.

En ce qui concerne mes impressions. Au début, on vraiment scotché par cette démesure, par l’aspect des bâtiments dans le style « pagode ». Ensuite on l’est un peu moins.

Il faut savoir que tous les palais sont fermés au public par des débarricades, on ne peut donc y pénétrer. On peut seulement prendre des photos à travers les multiples portails. A l’intérieur, c’est complètement vide et spartiate ! Que de grosses colonnes sans relief et ce qu’on peut appeler un trône. Pas de tapisserie, pas de peinture, pas de lustre, pas de quoi se faire plaisir. Rien, le bâtiment dans sa plus simple expression ! Au début on essaie de prendre son temps et des photos, mais quand on se rend compte que c’est répétitif, on a tendance à terminer la visite au pas de charge.

Le jardin est du même acabit. C’est bien fait, mais on a déjà vu mieux.

Mais si on n’est pas sensé comparer, ça ne vaut pas Versailles et de loin.

Une chose que j’ai remarque depuis que je suis ici, c’est que la plupart des touristes sont Chinois (à 98%). Malgré ce qu’on dit de l’ouverture de la Chine, j’ai croisé très peu d’occidentaux à Pékin pendant toutes mes balades. J’en ai vu un peu plus à la Cité Interdite, car il y avait quelques groupes d’Américains en voyage organisé.

Mais ce sont en quasi-totalité des Chinois plus ou moins âgés qui visitent les sites historiques. Un peu comme les provinciaux montent sur Paris, les Chinois montent à Pékin pour visiter leur Capitale et ses monuments.

Bon, demain c’est le grand jour : la visite de la Grande Muraille !

Aller en Chine sans faire la Grande Muraille, c’est comme aller en France et ne pas voir la Tour Eiffel. Shocking …

Note: 3/5 - 2 vote(s).
Imprimer ce message
Syndication :

Par Nadine
Le 11/04/2009 à 02:28:44
Il est normal que les européens ne soient pas en chine en ce moment vu qu'ils préfèrent aller à la montagne. De plus le billet doit être hyper cher.

Par José
Le 21/04/2009 à 17:21:00
Ca a dû être impressionnant lorsque tu es rentré dans la cité. ca t'a surement rappelé des images de certains films ( le dernier empereur)
Par Thierry PHEMIUS
Le 24/04/2009 à 08:49:49
Bin, je n'ai jamais vu le film :-)
J'avais juré de le voir avant de partir, ainsi que "Le pont de la rivière Kwai" (pour la Thailande) ...
Mais bon pas eu le temps ...



Laisser un commentaire